Catherine Sulem, professeur à l’Université de Toronto depuis 1990, vient d’obtenir le prix CRM-FIELDS-PIMS (Centre de Recherche Mathématiques- l’Institut Fields et l’Institut Pacifique pour les Sciences Mathématiques). Il s’agit du prix  le plus prestigieux décerné en mathématiques chaque année au Canada :   (deux des Instituts sont d’ailleurs des International Research Labs du CNRS) pour ses réalisations exceptionnelles en sciences mathématiques. C’est la deuxième femme à obtenir ce prix depuis 1994.
Catherine Sulem a soutenu sa thèse de doctorat d’Etat à l’Université Sorbonne Paris Nord (anciennement Paris XIII), sous la direction de Claude Bardos, au laboratoire du LAGA à l’Institut Galilée en 1983.

La professeure Sulem est reconnue pour ses contributions nombreuses et influentes à l’étude « des équations aux dérivées partielles non linéaires ». Ses résultats approfondis sur « l’équation de Schrödinger non linéaire » ont résolu plusieurs questions qui avaient résistées à l’analyse pendant des années. Notamment, son travail est au coeur de la compréhension des singularités autofocalisées de cette équation. Son analyse des vagues d’eau a introduit de nouvelles idées probabilistes puissantes dans ce domaine.

Institut Galilée

menu-mobile-shiftnav