En fait d’intelligence, les machines font montre d’une impressionnante capacité de calcul leur permettant de repérer des coïncidences statistiques qui échappent au cerveau humain. Dans ce domaine, et plus généralement dans tout ce qui touche à l’exploitation des données, il y a un besoin croissant d’experts capables à la fois de mettre en œuvre et d’adapter des logiciels existants, mais surtout de comprendre les théories mathématiques sur lesquelles sont fondées ces logiciels, pour accompagner leurs évolutions, voire concevoir de nouvelles approches et réaliser les outils afférents.

A fin de répondre à cette problématique, l’Institut Galilée va ouvrir à la rentrée 2020, un nouveau parcours « Mathématiques des données » au sein du master de mathématiques. Le nouveau parcours proposera un enseignement couvrant un large éventail des techniques et outils mathématiques utilisés pour l’exploitation des données. L’objectif est de former des étudiants à la fois rapidement opérationnels en entreprise, mais également capables de s’adapter aux évolutions technologiques futures. Les débouchés professionnels sont variés, allant des métiers de consultant à ingénieur de recherche, en passant par celui de chef de projets, et touchent des domaines divers, tels que la banque, le marketing digital, le biomédical, les start-up informatiques, l’industrie ou des grands groupes de recherche.

La formation abordera aussi bien le traitement des données (théorie du signal), leur analyse (extraction d’information, apprentissage automatique), leur sécurisation (cryptographie), leur intégrité (théorie des codes). Les outils mathématiques, enseignés par des enseignants-chercheurs du LAGA, mêleront l’analyse statistique, les ondelettes, la cryptographie elliptique et post-quantique, les codes géométriques et l’analyse topologique des données. On s’intéressera en outre à deux applications spécifiques, les images et les données médicales, qui sont des sujets actuellement qui suscitent un intérêt de premier plan de la part des entreprises.

Certains cours seront mutualisés avec la filière ingénieur MACS de Sup Galilée (traitement des images). Cette formation s’appuiera également sur le parcours « Exploration Informatique des Données et Décisionnel » du master d’informatique afin de donner une expertise en science des données et en apprentissage statistique, ainsi que sur le parcours « Programmation et Logiciels Sûrs » sur les aspects de sécurisation. Les étudiants titulaires d’une licence de mathématiques ou d’une licence d’informatique avec une forte coloration mathématique sont naturellement concernés par ce nouveau parcours. Les élève-ingénieurs (notamment de la filière MACS de Sup Galilée) pourront également être accueillis afin de compléter leur formation.

Institut Galilée

menu-mobile-shiftnav